waves

Journée portes ouvertes le Samedi 07 Juillet 2018 de 9h à 19h

Soucieux du bien-être, nous avons choisi des locaux bio climatiques assurant leur bien-être permanent…en toutes saisons et à tout moment.

Toutes les classes ont une vue sur la nature, c’est un facteur d’apaisement reconnu.

Dans son livre : Last Child in the Woods : « Le dernier enfant dans la forêt »*, Richard Louv, journaliste scientifique américain, écrit que nous élevons une génération d’enfants qui souffrent de « trouble du déficit de la nature », du fait qu’« ils n’ont, pratiquement plus aucun contact ni interaction avec un milieu naturel. »

Louv cite cette remarque d’un jeune élève : « Je préfère jouer à la maison parce que c’est là qu’il y a tous les appareils électriques. ». Des recherches suggèrent qu’une intensification du contact expérientiel avec la nature a un impact important sur le développement cognitif de l’enfant.

D’autres travaux sur des enfants atteints de troubles de l’attention ont montré que plus ils participent à des activités extérieures dans des espaces verts, ou même voient de la verdure par la fenêtre, mieux ils arrivent à se concentrer. C’est pourquoi nous prônons l’éducation en plein air.

Toujours dans ce même souci de bien-être, nous avons développé un espace Snoezelen qui offre des expériences sensorielles variées dans une atmosphère de confiance et de détente.

*Ce livre est considéré comme un ouvrage de référence sur le lien entre les enfants et la nature.

Richard Louv y recense les résultats de différents travaux scientifiques, portant sur :

  • le rôle que joue la nature dans le bon développement des enfants ;
  • les impacts du manque de nature sur la santé des enfants, aussi bien physiologique que psychologique.

Toutes les classes ont une vue sur la nature, c’est un facteur d’apaisement reconnu.